Liste des parcs et des endroits où s'évader dans la nature à Montréal

 

 

Cliquez sur les liens en bleu du paragraphe en caractères gras (plus bas) pour sauter directement à la section désirée.

 

Si à première vue, Montréal peut sembler n'être que bitume et béton, les espaces verts ne sont pas rares, que ce soient des petits parcs de quartier ou des immenses parcs où on ne croise presque personne. La nature embellit notre trame urbaine et en la contemplant, on apaise nos esprits stressés. La nature rehausse notre qualité de vie et aide à réduire la pollution atmosphérique et l'effet des îlots de chaleur, entre autres bénéfices urbains.

On vous présente d'abord nos quatre incontournables: le Parc du Mont-Royal, le Lieu historique national du Canal-de-Lachine, Espace pour la vie et le Parc Jean-Drapeau. Ensuite, les Grands parcs, les Parcs-nature, les parcs de quartier et les autres espaces naturels d'intérêt. Il est facile d'oublier que Montréal est une île, c'est pourquoi on vous explique où accéder aux berges. Par la suite, nous vous parlons des Parcs nationaux à proximité de Montréal, des projets à venir et de la Trame verte et bleue du Grand Montréal. On termine par ce qui devrait être amélioré.

En cliquant sur le nom des parcs, vous serez en mesure de savoir comment s'y rendre en transport en commun.

On peut apprendre les règlements des parcs de Montréal ici.

L'application Branché permet d'apprendre à reconnaître les arbre de votre quartier. Le livre Une île d'arbres (publié chez Marchand de feuilles) et écrit par la regrettée Bronwyn Chester, est une façon magnifique de découvrir les arbres de Montréal.

Chez Les Montréalistes, on aime la nature, c'est pourquoi nous vous invitons à visiter nos pages complémentaires Agriculture urbaine et Ruelles. Notre collaborateur Manuel a aussi écrit un article sur l'observation des animaux à Montréal

Finalement, lorsque vous voulez réellement sortir de la ville mais n’avez pas de voiture, plusieurs options s’offrent vous. Consultez les articles du Devoir ici et ici.


PARC DU MONT-ROYAL

C'est une colline (elle fait partie de la chaîne des Montérégiennes), mais unique puisque posée en plein milieu de l'île; on éprouve toujours un ravissement lorsqu'on tourne la tête et que nos yeux se posent sur notre petite montagne, qu'on soit au centre-ville ou dans les quartiers résidentiels. Le parc a été aménagé avec sobriété par Frederic Law Olmsted et est très fréquenté. Les ressources pour tout connaître sont le site des Amis de la montagne et le site officiel du Mont-Royal. La carte interactive du parc est disponible ici. Le sommet le plus élevé de la montagne se trouve dans ce parc. À Westmount, il y a un autre sommet avec belvédère au parc Sunnyside.  

Activités: glissade sur tube, ski de fond, vélo, marche, raquette, patinage au Lac-aux-Castors (patinoire réfrigérée).

Installations: Maison Smith (maison patrimoniale, Café des Amis), Chalet du Mont-Royal (beau bâtiment tout en boiseries), Pavillon du Lac-aux-Castors (belle architecture moderne, location d'équipement sportif, Café des Amis).

Points de vue: Belvédère Kondiaronk (bien connu pour sa vue sur le Centre-ville et les Montérégiennes) et Belvédère Camilien-Houde.

À ne pas manquer: les tam-tams en été (au monument Sir-George-Étienne-Cartier), les visites guidées en raquette ou à pied (on a adoré la visite des trois sommets qui dure 7 heures), les cours d'initiation au ski de fond, les fleurs sauvages qui peuplent les sous-bois au printemps.

Conservation: on peut s'engager bénévolement à préserver notre montagne par diverses activités.

Le cimetière Mont-Royal offre aussi une superbe promenade (sommet d'Outremont). Il y a donc trois sommets sur le mont Royal.

Retour ↑


LIEU HISTORIQUE DU CANAL-DE-LACHINE

Le canal de Lachine fut à l'époque la voie de contournement des rapides de Lachine et propulsa Montréal comme métropole économique. Aujourd'hui, on l'apprécie pour sa piste polyvalente et ses pique-niques au bord de l'eau (on vous recommande d'abord une visite du Marché Atwater pour faire des provisions). Sa splendeur réside dans son mélange de bâtiments industriels, de charme à l'européenne et de verdure.

Si on adore le parcourir à deux roues, on avait aussi adoré notre exploration en kayak de location. L'hiver, on peut y faire du ski de fond. En été, en revenant de votre promenade, prenez un verre au Canal Lounge, cette péniche reconvertie en superbe café-bar flottant, ou arrêtez-vous pour une partie d'échecs sous le chapiteau près du Marché Atwater.

L'application Explora offre de suivre sept circuits pour découvrir ce site unique.

Si vous voulez faire du camping urbain en juin ou pour trouver d'autres activités, visitez le site de Parcs Canada.

Retour ↑


ESPACE POUR LA VIE

Jardin botanique. Lieu fondé par le frère Marie-Victorin, c'est un endroit extraordinaire qu'on ne se lasse pas de visiter. En hiver, on se promène dans les 10 serres (hacienda, serre des fougères, des fruits tropicaux, des orchidées, etc). Pendant les autres saisons, on parcourt la trentaine de jardins (jardin alpin, jardin de Chine, jardin des Premières nations, la roseraie, etc.) On a un gros coup de cœur pour le jardin des lilas au printemps. Pour parfaire nos connaissances sur les arbres, on visite la Maison de l'Arbre Frédéric-Back. On peut consulter en ligne les floraisons en cours pour ne rien manquer. On peut aussi devenir membre des Amis du Jardin botanique de Montréal ou simplement participer à leurs activités et ateliers (par exemple, identification des arbres, lacto-fermentation, etc.).

Biodôme. C'est un jardin zoologique mais en version bonifiée: des écosystèmes complets sont recréés, comme les régions subpolaires (mignons manchots!), le golfe du St-Laurent et la forêt tropicale humide.

Insectarium. Fourmilière, vivariums d'insectes du monde entier et collections. Aire conçue pour les enfants.

Planétarium. Deux théâtres immersifs sur l'astronomie et exposition sur la Terre et l'Univers. Les films présentés valent vraiment le coup pour nous faire voyager ailleurs dans notre galaxie.

Retour ↑


PARC JEAN-DRAPEAU

Il est situé sur les îles Ste-Hélène et Notre-Dame (celle-ci est artificielle). Le parc accueille de nombreux événements, de même que des installations comme le Bassin olympique, le Casino de Montréal, la Ronde, les pavillons de l'Expo 67 et le Musée Stewart. Sur cette page, c'est son côté nature qui nous intéresse:

Le Jardin des Floralies. Sentiers entourés de fleurs, d'arbres et d'arbustes des Floralies internationales de Montréal de 1980.

La Biosphère. Un lieu architectural phare de Montréal, mais surtout un musée consacré à l'environnement. Tout près, le sentier d'interprétation la Trilogie met en vedette les milieux humides du parc.

La plage Jean-Doré. AIre pour enfants, volleyball, nage.

Les sentiers (25km), les œuvres d'art public et les pique-niques sous les saules pleureurs.

Les activités nautiques. On peut louer des pédalos, kayaks, canots, SUP.

L'hiver: le patinage (sur sentier, mais seulement pendant la Fête des Neiges de Montréal) et la raquette. Location d'équipement sur place.

Le Trekfit (gym en plein air).

 

Dans son livre Rêver Montréal, François Cardinal croit que le parc est sous-utilisé et suggère de bonifier l'offre sportive et culturelle, de même que d'améliorer l'accès au parc pour les piétons et les cyclistes.

Retour ↑


GRANDS PARCS

 

Voici les parcs faisant partie du Réseau des Grands parcs de Montréal. La Ville de Montréal et la Biosphère ont créé des Biotrousses pour explorer la biodiversité de 10 Grands parcs par des circuits de découverte.

 

Parc Angrignon. Lasalle. Marche, raquette, ski de fond, vélo, raquette, étang, grande forêt.

Parc de la Cité-du-Havre. Vieux-Montréal. Bijou caché dans le Fleuve St-Laurent, on peut y pêcher et admirer la vue sur Montréal. C'est un endroit parfait pour les pique-niques. Amenez votre canne à pêche!

Parc Frédéric-Back. St-Michel. Un immense parc urbain avec une magnifique prairie de fleurs sauvages. Le site du parc est situé au-dessus du dépotoir de la carrière Miron. La TOHU, le TAZ, le Centre de soccer de Montréal et les centres de récupération et de compostage sont à proximité.

Parc Jarry. Villeray. Étang, stade Uniprix (tennis), glissade, vélo, patinage, raquette, ski de fond.

Parc Jeanne-Mance. Plateau Mont-Royal. Tennis, volleyball, pataugeoire, jeux pour enfants, soccer, baseball, patinage, raquette. On adore les pique-niques avec vue sur le Mont-Royal au coucher du soleil.

Parc La Fontaine. Plateau Mont-Royal. Baseball, soccer, pétanque, volleyball, tennis, restaurant (Espace La Fontaine), allée de grands peupliers à feuilles deltoides, étang, patinage, yoga sur neige, Centre culturel Calixa-Lavallée, spectacles estivaux au Théâtre de Verdure, pique-niques entourés de centaines de Montréalais de tous horizons!

Parc Maisonneuve. Hochelaga-Maisonneuve. Marche, grande patinoire, raquette, ski de fond, glissade, célébrations de la Fête nationale du Québec.

Parc de la Promenade-Bellerive. Tétreaultville. Parc qui longe le fleuve, on peut y pêcher, observer les activités maritimes et le Parc national des Îles-de-Boucherville (navette disponible).

Parc des Rapides. Lasalle. Très beau parc à visiter à pied pour admirer les rapides de Lachine et de nombreux animaux dont les hérons. On peut y faire du stand up paddle et du kayak de rivière.

Parc René-Lévesque. Lachine. Situé entre le lac St-Louis et le Canal Lachine. Marche, vélo, œuvres d'art public. On peut prendre une navette pour traverser le fleuve jusqu'à l'ïle St-Bernard (qui héberge le très beau Refuge faunique Marguerite-D'Youville) à Châteauguay.

Retour ↑


PARCS-NATURE

 

Les aarcs-nature sont idéaux pour entrer en contact avec les habitats naturels non modelés (ou presque) par l'humain. Ils sont situés en-dehors des quartiers centraux, mais sont accessibles en transport en commun. La Ville a créé un beau site sur les parcs-nature.

 

Parc-nature de l'Anse-à-l'Orme. Ouest de l'ïle. Parc qui donne accès directement au Lac des Deux-Montagnes. On peut y pique-niquer, faire de la planche à voile et du paraski.

Parc-nature du Bois-de-Liesse. Pierrefonds. Forêt centenaire, champs de fleurs sauvages, glissade, accès à la rivière des Prairies, ski de fond, vélo, marche, raquette (location d'équipement disponible).

Parc-nature de Bois-de-l'ïle-Bizard. On y trouve des passerelles, des belvédères, des marais, une cédrière, une plage et une grande diversité faunique. On y fait de la randonnée et du ski de fond.

Parc-nature du Bois-de-Saraguay. Cartierville. Érablières, marais, marécages, bâtiments patrimoniaux.

Parc-nature du Cap-St-Jacques. Ouest de l'Île. Marche, glissade, ski de fond, vélo, raquette, paraski, ferme écologique, cabane à sucre, plage, érablières, baies.

Parc-nature de l'Île-de-la-Visitation. Sault-au-Récollet. Marche, vélo, glissade, raquette, bâtiments patrimoniaux, belvédère, accès à la rivière des Prairies, centrale hydro-électrique. Skis et luges en location.

Parc-nature de la Pointe-aux-Prairies. Est de l'Île. Oiseaux (180 espèces), champs, marais et érablières. On y fait de la marche, du vélo, du ski de fond, de la raquette, de la glissade, du vélo d'hiver (location de skis, raquettes, luges).

Parc-nature du Ruisseau-de-Montigny. Montréal-Nord. Cascades et accès à la rivière des Prairies.

Retour ↑


PARCS DE QUARTIER

il existe des centaines de parcs de quartier à Montréal. Vous pouvez consulter la liste des parcs pour chaque arrondissement. Que ce soit le Jardin des Écluses dans le Vieux-Port pour s'approcher du silo no 5, du Parc Girouard dans Notre-Dame-de-Grâce ou du Parc Laurier sur le Plateau Mont-Royal pour faire la belle vie parmi les étudiants, professionnels et familles, ils ont chacun leur charme particulier. 

Retour ↑


BERGES

Peu de gens le savent, mais l'île de Montréal fait partie de l'archipel d'Hochelaga, qui comprend 320 îles dans le fleuve St-Laurent. Le Plan de l'Eau de Montréal vise à améliorer progressivement la qualité de l'eau de nos berges. Il existe une fantastique ressource en ligne, Montréal les berges, où on nous explique comment accéder à 137 km de rives publiques pour nos loisirs. Voici nos suggestions, mais ne manquez pas de faire un tour sur le site web qui est très complet. Nous consultons aussi le guide publié par les Éditions Ulysse, Montréal au fil de l'eau.

Archipel d’Hochelaga. Conservation de la nature Canada (CNC) protège plusieurs îles de notre archipel. On peut en visiter quelques unes après y avoir accédé en embarcation non motorisée.

Piste cyclable des Berges. Une piste qui longe le fleuve St-Laurent sur 21 km, c'est une merveilleuse balade à faire.

Parcours riverain. Parcours patrimonial et historique par une carte interactive et une application.

Pêche. On peut pêcher au quai de l'Horloge, au canal de Lachine, au Parc de la Cité-du-Havre, au Parc des Rapides, au Parc de la Promenade-Bellerive, etc.

Plage de l'Horloge. Beau site au Vieux-Port pour relaxer sous les parasols. On ne peut pas se baigner toutefois. On peut aussi explorer le fleuve avec les compagnies de navigation Bateau-Mouche (attention: musique grand public), Le petit navire, etc. Toutes les activités du Vieux-Port se retrouvent ici.

Plage de Verdun. Plage urbaine avec un superbe aménagement.

Rafting aux Rapides de Lachine.

Route bleue du Grand Montréal. Guides et itinéraires pour pagayer autour de l'île.

Surf. Vague d'Habitat 67 et Vague à Guy.

Retour ↑


PARCS NATIONAUX

Il ne manque pas de parcs régionaux et nationaux autour de Montréal. Nous avons choisi de vous présenter ici seulement trois parcs nationaux, situés à moins de 45 minutes en voiture de Montréal. Pour accéder à des parcs et des destinations agro-touristiques sans voiture depuis Montréal, visitez le site de Navette Nature.

Parc des Îles-de-Boucherville. Parc qui comprend cinq îles dans le fleuve. Marche, canot, kayak, ski, raquette, pêche, vélo, etc. On peut y avoir des cerfs de Virginie, des castors et des renards. On avait particulièrement apprécié notre promenade en canot dans les chenaux du marais. 

Parc national du Mont-St-Bruno. C'est une colline Montérégienne comme le mont Royal, avec cinq lacs. Marche, ski de fond, raquette. Il y a un arboretum, un verger où on pratique l'auto-cueillette et un salon de thé. Vous croiserez peut-être un cerf de Virginie.

Parc national d'Oka. Fréquenté surtout pour sa plage qui donne sur le lac des Deux Montagnes, on y fait aussi du camping, de la randonnée sur le Calvaire d'Oka, du ski de fond, du vélo et des activités nautiques. La visite de la Grande Baie est très agréable. C'est un parc idéal pour les visites en famille.

Retour ↑


AUTRES ESPACES NATURELS D'INTÉRÊT

Quatre autres sites pour compléter notre tour d'horizon sur l'île de Montréal même. Pour encore plus d'idées autour de Montréal et dans tout le Québec, on ne saurait trop vous recommander le livre Guide Nature Famille, de Michel Leboeuf, publié aux Éditions Michel Quintin. Il y a tant à découvrir sur cet extraordinaire territoire qu'est le Québec!

 

Dans le Mile-End: Le Champ des possibles est un site unique. C'est une ancienne cour de triage du Canadien Pacifique laissée à l'abandon, où la nature a repris ses droits; 300 espèces végétales et animales cohabitent dans cette petite friche. L'association Les Amis du Champ des possibles gère l'endroit et y organise une foule d'activités de protection et d'éducation.

À St-Léonard: La Caverne de St-Léonard, qu'on peut visiter avec des guides-spéléologues au Parc Pie-XII.

À Ste-Anne-de-Bellevue: L'Arboretum Morgan, une réserve forestière sur le Campus Macdonald de l'Université McGill, et le Zoo Ecomuseum, un zoo extérieur hébergeant des animaux du Québec.


PROJETS À VENIR

Parce que chaque brin d'herbe et chaque goutte du fleuve comptent et que ça ne se refuse pas.

 

Bain portuaire. Inspiré de Copenhague. Verra-t-il vraiment le jour?

Parc-nature du Bois d'Anjou. Est de l'Île. 

Plage de l'Est.

Retour ↑


TRAME VERTE ET BLEUE DU GRAND MONTRÉAL

On vous invite à aller consulter des sources d'information sur ce projet qui fait partie du Plan métropolitain d'aménagement et de développement (PMAD) qui consiste à créer des corridors naturels entre les boisés, les cours d'eau, les milieux humides et les parcs nationaux autour de Montréal, pour permettre à la faune et la flore de circuler entre les écosystèmes. Ainsi, le territoire protégé passe de 12 à 17%. Une piste cyclable et pédestre reliera aussi Oka à Mont-St-Hilaire!

Liens à consulter: site de la Communauté métropolitaine de Montréal, site de Nature-Action Québec.

Retour ↑


À AMÉLIORER

La Ville aménage des grands parcs, dont plusieurs projets à venir, mais les petits parcs de quartier, qui nous offrent un contact quotidien avec la nature, ne sont pas à négliger. Selon Ari Friedman, professeur d'architecture à McGill interviewé par François Cardinal dans son livre Perdus sans la nature,  "il devrait y avoir au minimum un petit parc pour chaque 20 à 30 maisons". Il devrait aussi y avoir des incitatifs à occuper les parcs, comme des activités organisées.

Verdir les écoles. Arbres, gazon, fleurs, potagers, n'importe quoi pour égayer les plates cours d'école asphaltées. Dans les classes, les plantes permettent de se ressourcer et aident à la concentration, qu'elles soient à l'intérieur ou à l'extérieur, visibles depuis les fenêtres.

L'accès aux berges doit être davantage mis en valeur, particulièrement dans le Vieux-Montréal, le Centre-Sud et Hochelaga-Maisonneuve. On souhaite pouvoir se baigner bientôt dans le fleuve, s'approprier le fait d'être sur une île et souligner sa beauté. Saviez-vous qu'il y a déjà eu une vingtaine de plages publiques à Montréal?

Retour ↑