Notre guide des transports à Montréal

Cliquez un peu plus bas sur les sujets (en bleu) pour accéder directement à la section désirée.

Une mobilité efficace est essentielle pour la qualité du vivre en ville.

Vous trouverez ici tout ce qu'il vous faut pour planifier vos déplacements. Nous sommes en faveur que la ville facilite de plus en plus les transports actifs (marche, vélo, etc.) et collectifs par des politiques publiques. Pour notre santé et pour notre qualité de vie.

Nos sujets: la marche, le vélo, le métro, l'autobus, la Société de transport de Montréal et l'Agence métropolitaine de transports, l'autopartage, les taxis/Uber/Netlift, l'automobile, les cocktails transport, le transport adapté, le REM, le déneigement, les points d'entrée et de sortie de la ville, et les déplacements interurbains en covoiturage.


MARCHE

Montréal est une ville à échelle humaine où les commerces de proximité fleurissent. Nul besoin d'une voiture pour vivre dans ses quartiers centraux et c'est ce qui motive bien ses résidents à y rester.

Être piéton ici est généralement plus vivable que dans les autres villes du Québec. On n'a pas besoin d'attendre le feu piétonnier (sauf à Westmount), on traverse lorsque c'est vert. Le piéton qui veut traverser la rue l'emporte habituellement face à la voiture qui veut tourner au même endroit. Par contre, on est encore loin de la courtoisie épatante des conducteurs de la côte ouest!

Il y a évidemment place à l'amélioration. Nous souhaitons des intersections plus sécuritaires et un meilleur service de déneigement des trottoirs pendant l'hiver. On aimerait plus de bancs pour se reposer, des fontaines d'eau, des trottoirs plus larges, plus de saillies de trottoir, des limites de vitesse réduites pour les voitures. Sur le Plateau Mont-Royal, les mesures d'apaisement de la circulation contribuent grandement à rendre le quartier plus convivial pour les piétons. 

Montréal compte aussi un nombre toujours grandissant de rues piétonnières.

Retour ↑


VÉLO

 

-Bixi: Montréal est la ville qui a vu naître les Bixis, ces vélos en libre-service, un de nos fleurons les plus connus à l'étranger, depuis 2009. En 2015, la flotte de vélos avait déjà dépassé sa durée de vie estimée, il y a eu un nombre record d'abonnés et le système engrange depuis des surplus. Quel soulagement après les menaces d'arrêt des activités! En 2015, les tarifs ont été considérablement réduits: l'accès 24h est de 5$, et celui de 72h, à 12$! Une aubaine par rapport aux autres villes du monde. On espère un nombre toujours grandissant de stations à travers la ville. En avril, c'est avec fébrilité qu'on attend le retour des stations, et en novembre, avec tristesse qu'on les voit disparaître. En 2016, les derniers dimanches du mois permettaient d'utiliser Bixi gratuitement. Téléchargez l'application pour repérer la station la plus près de vous, de même que pour connaître les places disponibles avant de vous rendre à une station. Saviez-vous que la valeur des propriétés augmente lorsque des stations Bixi se trouvent autour?

-Pistes cyclables: On s'émeut de voir des hordes de cyclistes amassés aux intersections des pistes cyclables, prêtes à s'élancer sur leurs deux roues. Quoi de plus satisfaisant que de narguer les automobilistes coincés dans un bouchon? Il y a présentement autour de 700km de pistes cyclables. C'est bien mais pas assez! On espère des mesures qui rendent le partage de la route toujours plus harmonieux avec les automobilistes dans le Code de sécurité routière, une circulation à vélo de plus en plus facile l'hiver, plus de stationnements pour vélos et des aménagements plus sécuritaires.

Pour la planification, on utilise la carte de Pédal Montreal, où sont indiquées toutes les pistes, voies cyclables, rues désignées aux vélos et stations BIXI, l'application Mon RésoVélo, dont les données transmises par les usagers permettent à la ville de planifier les prochaines pistes, et la carte de la Ville.

-Informations: On admire la Coalition Vélo Montréal et ses revendications intelligentes pour plus de vélo en ville.

On adore lire le magazine Vélo urbain publié par Vélo Québec, qui offre d'excellents articles, dont plusieurs sur Montréal.

On aime les photos "Cycle style" de la branche montréalaise de Cycle Chic.

Pour plus d'informations par la Ville, consultez cette page.

On aime voir de plus en plus de boutiques de vélos prendre pignon sur rue, c'est pourquoi vous trouverez éventuellement une liste de nos boutiques préférées au bas de cette page.

Retour ↑


MÉTRO

Bien que le système souffre parfois de retards pour des raisons techniques ou autres, il reste très fonctionnel. Les nouvelles voitures Azur sont entrées en fonction en 2016, de même que le déploiement du réseau cellulaire.

Les vélos sont les bienvenus dans les premiers wagons, mais les stations elles-mêmes sont encore peu adaptées à les accueillir.

On souhaite aussi pour notre réseau un accès facilité pour les personnes à mobilité réduite. Article à lire ici.

Entre nous, on aimerait bien profiter d'un service 24h/24.

Le prolongement de la ligne bleue et une nouvelle ligne rose tel que formulée par la cheffe de Projet Montréal verront-ils le jour? 

Livres pour découvrir le métro de Montréal: Métro, le design en mouvement de John Martins-Manteiga (photos et beaucoup d'informations), Le métro de Montréal, 35 ans déjà de Benoît Clairoux (histoire avant 2001), Carnets du métro de Montréal de Raynald Murphy et François Barcelo (aquarelles), 680 bonnes adresses autour du métro de Louis-Philippe Messier (guide).

Retour ↑


AUTOBUS

Nous avons la chance d'avoir un vaste réseau desservant bien tous nos quartiers. Nos bus de nuit sont assez fonctionnels. On adore le nouveau site des horaires en temps réel.

On nous souhaite une augmentation des voies réservées aux bus, une augmentation de la fréquence de passage, et plus de feux qui permettent aux bus de passer avant les voitures.

Nos bus sont assez peu écologiques. Les hybrides sont encore rarement vus. On voit assez peu de supports à vélo sur les bus. Bonne nouvelle: les politiques publiques tendent vers l'électrification à 100% du réseau de surface en 2030. Lentement mais sûrement...

Des systèmes plus efficaces et user-friendly verront le jour, comme le Service par bus rapide (SBR) qui verra le jour pour le réaménagement du boul. Pie-IX.

Retour ↑


SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE MONTRÉAL (STM) ET AGENCE MÉTROPOLITAINE DE TRANSPORT (AMT)

Ils gèrent les transports collectifs. L'AMT sera éventuellement remplacée par un autre organisme. Pour les itinéraires (Google Maps n'a pas toujours l'heure juste), les tarifs, etc, le site de la STM et celui de l'AMT (trains de banlieue et réseaux de la Rive-Sud et de la Rive-Nord) sont incontournables. On peut aussi se servir de Transit App pour planifier ses déplacements en transports en commun.

On souhaite des tarifs drastiquement plus bas pour encourager l'utilisation des transports collectifs. Saviez-vous qu'à la Nouvelle-Orléans, un aller simple coûte 1,25$ et une passe journalière, 3$? (Bon ok, ils n'ont pas de métro).

Retour ↑


AUTOPARTAGE

 

On ne vous fournira pas ici un guide d'utilisation des systèmes d'autopartage Car2Go et Communauto, mais tout comme François Cardinal, nous avons été soufflés par leur convivialité et leur simplicité d'utilisation. Option pratique qui est à essayer!

Retour ↑


TAXIS, UBER, NETLIFT

Nous ne nous pencherons pas longtemps sur ce débat chaud, néanmoins, nous croyons à la cohabitation de ces trois services. L'industrie du taxi doit se réinventer: augmenter la propreté des voitures, utiliser les nouvelles technologies et offrir un service impeccable. On salue la flotte exemplaire de taxis électriques Teo et la nouvelle image de marque des taxis montréalais. Quant à Uber, l'économie du partage est probablement là pour rester et il s'agit de mettre en place des réglementations pour assurer l'équité pour tous. Nous avons été charmés par son utilisation simple comme bonjour. Un nouveau venu du monde des applications est Netlift, qui veut vous permettre de faire du covoiturage en ville, en temps réel.

Retour ↑


AUTOMOBILE

L'automobile est le moyen de transport le moins idéal pour se déplacer à Montréal et c'est tant mieux pour des raisons environnementales, économiques, de santé et de qualité de vie. On comprend quand même ceux qui n'ont pas le choix d'utiliser leur voiture, et ce qu'on souhaite, c'est un meilleur déploiement du transport en commun pour arriver à servir les besoins de tous. En attendant, il est de mise que l'entretien de nos routes reste nécessaire. Pour tout savoir sur les cônes oranges, les incidents et entraves, le site de Mobilité Montréal présente les ressources utiles (application, poste de radio, fils Twitter). On trouve aussi tous les chantiers en cours sur le site d'Info-Travaux. D'ailleurs, on devrait repenser le déploiement des chantiers pour assurer une meilleure fluidité de la circulation (épouvantable en 2016). Un autre des problèmes rencontrés par les automobilistes est le manque de stationnement: l'application Prkng permet de trouver une place gratuite ou payante facilement, Parkopedia et Best Parking permettent de comparer le prix des stationnements. L'application Valegoo offre un service de valet au centre-ville.

Retour ↑


COCKTAIL TRANSPORTS

Pour en apprendre plus sur les façons de combiner les différents moyens de transport et les économies reliées, c'est ici sur le site de la STM. La section Mobilité Montréal sur le site de Québec 511 est aussi utile. Il existe une application pour trouver le meilleur moyen de vous déplacer rapidement: Le Lift, qui analyse les taxis, transports en commun et services d'auto-partage.

Retour ↑


TRANSPORTS ADAPTÉS

Plus d'infos ici.

Retour ↑


REM

Le Réseau électrique métropolitain est un projet de réseau de transport collectif sur Système léger sur rail électrique (SLR) reliant Montréal à la Rive-Nord, la Rive-Sud et l'Ouest de l'île en passant par l'aéroport. S'il a de nombreux points positifs, il est aussi sujet à de nombreux débats. Par exemple, est-ce que le REM désengorgera la ligne orange du métro pleine de Lavallois à l'heure de pointe du matin? Est-ce que le REM favorise l'étalement urbain? Projet à suivre. Article à lire ici.

Retour ↑


DÉNEIGEMENT

C'est avec impatience que les Montréalais ont attendu le déploiement de l'application INFO-Neige MTL. Si vous possédez une voiture, veuillez lire tout ce qui se trouve ici pour tout connaître sur le déneigement.

Retour ↑


POINTS D'ENTRÉE ET DE SORTIE DE LA VILLE

-Aéroport Pierre-Elliot-Trudeau: (on ne comprend toujours pas pourquoi l'aéroport de Dorval a été renommé en l'honneur de celui qui a exproprié tant de gens à Mirabel... pour du vent.) Notre aéroport international est dans l'ensemble propre et joli. Voici comment s'y rendre facilement.

-Gare d'autocars de Montréal: La gare a déménagé dans un bel aménagement en 2011, un soulagement: on n'en revenait pas d'accueillir les arrivants dans un endroit aussi glauque que l'ancienne gare. Achat de billets pour la province, le Canada et les États-Unis ici. Sinon, le site et application Busbud peut aussi vous faciliter grandement la vie.

-Gare centrale de Montréal: Elle est camouflée par la Place Bonaventure et l'hôtel Le Reine Elizabeth. C'est le point de départ des trains Via Rail. 

-Ponts: Un nouveau Pont Champlain sera construit d'ici décembre 2018. Cliquez ici pour en connaître plus sur les Ponts Jacques-Cartier, Honoré-Mercier et Champlain. Pour réduire la congestion sur nos routes, il faudrait penser sérieusement à instaurer un péage. Cet article de La Presse en dévoile les raisons. D'un autre côté, François Cardinal, dans le livre Rêver Montréal, préconise que le péage peut être implanté seulement lorsque le transport collectif sera mieux développé. Le péage devrait plutôt être sur les autoroutes en fonction de la distance parcourue, aux heures de pointe seulement. Les montants seraient alloués directement aux infrastructures routières,  ce qui permettrait au Ministère des Transports d'investir plus dans le transport collectif.

-À quand un train rapide entre Montréal, Toronto et New York?

Retour ↑


DÉPLACEMENTS INTERURBAINS

Covoiturage Amigoexpress : Une alternative aux autocars est le covoiturage, qui permet parfois de belles rencontres... et des économies. Il est étonnant de pouvoir se rendre dans des petites localités du Québec aussi facilement.

Retour ↑